Reading Time: 3 minutes

Les collections de plantes séchées sont l’occasion de collectionner les jolies choses et de se pencher un peu plus sur la nature qui nous entoure. J’ai eu envie de l’envisager sous une nouvelle forme, à la fois moins fragile, plus durable et peut être un peu plus moderne que les herbiers traditionnels (qui me plaisent cependant énormément par le charme qu’ils dégagent).

Cet herbier est extrêmement plaisant et simple à réaliser.

Il suffit de le commencer de façon classique en récoltant des feuilles lors de vos balades (ou dans votre jardin !) et des les mettre ensuite à sécher, bien à plat (sous un livre assez lourd par ex.), entre des feuilles de papier absorbant (ou du papier journal).

Ensuite, on découpe des jolies feuilles de papier à motif un peu moins grandes que les feuilles à plastifier, on dispose les feuilles séchées selon une disposition qui nous convient et direction la plastifieuse.

Vous pouvez écrire le nom de la plante/des arbres directement sur le papier à motif, personnellement j’ai préféré ajouter des étiquettes rondes par dessus la feuille plastifiée et écrire ensuite les noms…

Enfin, on perfore les pages plastifiées pour pouvoir les glisser dans votre joli planner / project life.

J’ai aussi veillé à choisir des étiquettes qui tranchent bien sur le papier à motif et j’ai essayé d’alterner les motifs qui se font face d’une page à l’autre…

Ensuite on peut choisir de ne mettre qu’une seule espèce par page ou plusieurs… On peut choisir de les organiser par forme des feuilles, par type de plantes (arbres, arbustes, herbacées) ou par milieu de récolte (forêt, prairie // fleurs ornementales de nos jardins…). À vous de voir ♥

L’avantage avec ce type d’herbier, c’est qu’on peut le compléter, l’enrichir à loisir au fil des saisons et des années. Ce n’est pas un herbier figé dans le temps. On peut aussi très bien décider de le réorganiser complètement, de glisser des pages avec des textes et des photos… Les possibilités sont nombreuses !!

Belle et bonne journée à vous !

De mon côté, je m’en vais faire une petite cousette 🙂