Comme je vous le disais il y a peu, le Projet DIY revient avec un thème qui m’inspire énormément : le Japon. Je partage donc aujourd’hui avec vous une première idée : un marque-page chat du bonheur qui allie plusieurs supports:

  • du plastique fou,
  • du papier mousse
  • et du tissu.

Réalisation :

  • On commence avec le dessin d’un maneki-neko par transparence (par dessus un livre de coloriage zen) : on trace les contours au stylo feutre noir,
  • ensuite coloriage (attention à ce que les encres ne se mélangent pas),
  • découpe et cuisson (150°C) le temps que le plastique prenne sa taille définitive.

maneki-neko plastique fou

  • Le choix du tissu et des feuilles de papier mousse… J’ai un peu hésité dans mes associations.

maneki-neko choix materiaux

  • Ensuite, on superpose le petit chat sur une feuille de papier mousse de couleur et on découpe les contours (avec une marge de quelques mm) au cutter.
  • On recommence avec une feuille de papier mousse de couleur différente.
  • On colle le chat sur la première feuille puis sur la deuxième feuille, en intercalant un ruban.

maneki-neko papier mousse et ruban

  • On découpe une bande de tissu (pour la partie réellement destinée à marquer les pages du livre…), on la plie et on la coud endroit-contre endroit.

maneki-neko tissu

  • On retourne le tissu sur l’endroit, on replie sur l’intérieur le bord non cousu.
  • On glisse à l’intérieur l’extrémité libre du ruban et on ferme le petit rectangle de tissu à la machine.

maneki-neko fini

Le marque-page est terminé 🙂

Il est prêt à être utilisé !

chat du bonheur marque page

À vous d’adapter la longueur du ruban en fonction de vos livres… Assez long pour de grands livres comme celui-ci : « Destination Tokyo : 100 jeux sur le Japon » ou beaucoup plus court pour des romans ou des livres de poches…

maneki-neko fini roman

Bonne lecture et bons bricolages créatifs !

adeline juliette fleurs

Un maneki-neko (招き猫, maneki neko, aussi appelé chat porte-bonheur) est une statue traditionnelle japonaise en céramique ou en porcelaine, représentant un chat assis et levant la (ou les) patte(s) au niveau de l’oreille, et que l’on trouve fréquemment sur les devantures des magasins, près des caisses dans les centres commerciaux, dans les salons de pachinko, etc.

Maneki (招き) vient du verbe maneku (招く) qui en japonais signifie « inviter » (dans le sens de faire venir) ou « saluer », et neko() désigne le « chat ». Il s’agit donc littéralement du « chat qui invite ». La tradition veut qu’on mette un de ces chats levant la patte dans les magasins pour attirer la fortune (pécuniaire). La patte gauche est censée attirer les clients, la patte droite l’argent. Il existe ainsi des chats levant les deux pattes et plus rarement les quatre pattes.

Merci qui ? Merci Wikipedia 🙂