Reading Time: 6 minutes

Hello !

Envie de savourer un bon café en agréable compagnie tout en vous cultivant un peu ?

Dans ce cas, je vous propose de découvrir les ateliers experts de Nespresso 🙂 .

Il s’agit d’ateliers autour de la découverte du café, ateliers à la fois très instructifs, conviviaux et gourmands, animés par de véritables experts du café.

Si, si, vraiment !  Nous avons eu la chance de participer (deux fois) à l’un des ces ateliers à Metz et j’ai été à la fois impressionnée par les connaissances & la passion de nos hôtesses Nespresso et touchée par leur gentillesse et leur bonne humeur.

D’ailleurs, il était plus que temps que je m’atèle à la rédaction de ce billet… En effet, nous (mon chéri et moi) avons partagé ce moment privilégié (en compagnie d’un autre couple -Mégane et Alexandre si ma mémoire est bonne- de passage à la boutique) le mois dernier, peu de temps avant Pâques !

Pour la petite histoire, nous étions passés quelques semaines plus tôt pour réapprovisionner nos propres stocks de capsules… (Je suis une grosse consommatrice de café : café pour me réveiller, café pour le plaisir en même temps que je blogue 😉 , café digestif après le repas… et même parfois le soir café détente !!!). Bref, par un heureux hasard, nous y sommes allés un jeudi après-midi et c’est à cette occasion que nous avons découvert ces moments de dégustation.  J’avais alors eu le plaisir de goûter un latte surmonté de miettes de brownie, accompagné de madeleines au matcha ♥_♥

J’ai alors eu très envie de revenir et de prendre davantage de photos pour partager avec vous cette sympathique expérience. J’ai donc demandé à Anaïs et Éléonore (les expertes Nespresso) si une telle chose était possible… Et voilà comment nous y sommes retournés deux semaines plus tard.

oooohhh ! ça fait plaisir d’être attendus 🙂


Par où commencer ?

Par mon amour du café ?

Je crois que c’est un héritage familial. Je suis issue d’une famille dans laquelle le café est indissociable des bons repas en famille et des après-midi entre amis. Cela explique sans doute pourquoi j’apprécie un thé de temps en temps ou une infusion quand il se fait trop tard pour un café… mais que je ne pourrais que très difficilement passer une journée sans aucune dose de caféine 🙂 .

J’aime de temps en temps un petit café noir (sans sucre surtout !!!) mais le plus souvent je l’adoucis avec du lait (il paraît que ce n’est pas très digeste, pourtant je le vis très bien au quotidien).

À la maison, je n’ai longtemps connu que le café du percolateur. À la fac et au travail, j’avoue que je craque aussi pour un mauvais jus de chaussette tout droit sorti de la machine à café (moi caféino~dépendante ?)… J’ai tenté aussi la cafetière italienne à piston, pas mal niveau goût, mais il y a toujours des petits grains de café qui arrivent à passer dans ma tasse malgré tous mes efforts…

Et puis un jour mon chéri est arrivé et avec lui sa machine Nespresso et ses jolies petites capsules de « risrettos », d' »espressos » et de « lungos ». J’avoue qu’au début j’étais assez réticente à consommer toutes ses capsules en aluminium. Finalement mon chéri a fini par me convertir, tout simplement parce que j’ai pris goût à ce type de café (difficile de ne pas consommer un produit que l’on trouve bon !) et aussi parce que les capsules sont en définitive très bien recyclées (du moment où l’on prend le temps et le soin de les déposer dans l’un 5 500 points de collecte présents en France).

« Le marc, lui, est revalorisé de trois façons différentes : son méthane est transformé en biogaz qui alimente la compagnie de bus Connexion de la ville de Nimègue, son CO2 est injecté dans les serres de la société OCAP entre les villes de Rotterdam et la Haye pour accélérer la croissance des fleurs et sa matière organique est utilisée comme compost ou engrais pour la filière agricole. » [source]

Quant à l’aluminium il est recyclé sous la forme de nouveaux objets (des canettes, des vélos, des voitures…)


Bref.

Et si nous passions à la dégustation ?

J’ai évoqué un « moment gourmand » en début d’article. Chose promise, chose due 🙂

Après quelques informations (minute culture) sur les différentes variétés de café et notamment la différence entre les variétés dites « robusta » (arbustes cultivés entre 0 et 800 mètres d’altitude) et celles dites « arabica » (variétés cultivées entre 800 et 2000 mètres), nous avons rapidement dégusté deux cafés noirs, histoire d’évoquer le vocabulaire propre à décrire tous les arômes et les saveurs du café.

Tout comme lorsqu’il s’agit du vin et l’œnologie, la caféologie est définie par Gloria Montenegro comme « l’art de la dégustation visuelle, olfactive et gustative de cafés fins à partir de terroirs d’appellation » (Caféologie ou l’art délicat de la dégustation des cafés fins (éditions Gründ, octobre 2017).

Le vocabulaire utile à la description des différents crus de café est très complexe. On pense assez facilement aux adjectifs « doux », « amer », « corsé ». Mais il y a aussi parfois des notes boisées, cacaotées, fruitées, acides, riotées (arôme légèrement iodé et alcoolique!), suave … et tellement d’autres encore !

déguster du café, du plus doux au plus corsé

La dégustation du café noir suit tout un rituel.

La couleur et le goût de la crema vont nous renseigner sur notre breuvage 🙂 , les spécialistes peuvent dès cette étape reconnaître un bon café, impressionnant ! On peut ensuite légèrement faire tourner le café dans son verre (ou sa tasse) pour libérer les arômes olfactifs du café.  Vient ensuite l’étape du « slurping« . Amusante (quand on y assiste pour la première fois), cette étape consiste à aspirer assez bruyamment le café, ce qui libère davantage tous ses arômes dans la bouche et le palais !! On peut essayer de bien faire couler le café sur toute la langue, ce qui permettra de noter toutes ses saveurs (le sucré, le salé mais surtout l’acidité et l’amertume).


Place à la gourmandise !

Il y a encore beaucoup à dire sur le café (sa culture, sa récolte, sa torréfaction…) et je pense que ce vaste sujet mérite à lui seul un billet bien détaillé et documenté. Il est maintenant l’heure de partager les deux recettes gourmandes que nous avons eu l’occasion de tester :

  • un latte aux agrumes
  • et un cappuccino croquant au chocolat.

Cappu croquant au chocolat

  • au fond de la tasse, versez du coulis de chocolat (dose plus ou moins importante en fonction de votre gourmandise)
  • ensuite faites couler votre café (ici un diavolitto)
  • et versez délicatement la mousse de lait (préparée ici avec l’aeroccino)
  • saupoudrez le tout d’amandes effilées (elles ajoutent du croquant ♥)

Latte aux agrumes

  • Au fond de la tasse : confiture aux agrumes (perso j’adore la confiture d’oranges amères ♥),
  • par dessus celle-ci, un bon café (comme l’alforazio),
  • puis la mousse de lait parfumée à la fleur d’oranger (toujours grâce à l’aeroccino)
  • et autant pour la déco que pour la douceur : quelques petites perles de sucre colorées.


Pour découvrir d’autres recettes gourmandes Nespresso : vous pouvez suivre ce lien.

Et pour participer à votre tour à un atelier expert : rendez-vous dans la boutique la plus proche de chez vous et inscription (ici).


Quant à moi, j’adresse encore un très grand merci à Anaïs et Éléonore de la boutique Nespresso de Metz.