Reading Time: 4 minutes

Pour mon retour par ici, j’ai envie de partager avec vous une jolie surprise : la réouverture des serres du jardin botanique de Metz. Il me semble que cela fait maintenant une éternité qu’elles étaient fermées au public pour cause de rénovation.

Ce n’est que par hasard, au début de ce mois d’octobre, que j’ai découvert qu’il était (enfin!) à nouveau possible de s’y balader.

Ces magnifiques serres ont été à l’origine créées en 1861 suite à un concours régional d’agriculture organisé par l’Académie Impériale de Metz en réponse à un édit de Napoléon III.

Plusieurs « sociétés savantes » de l’époque s’associent à cet événement qui deviendra alors la 6ème Exposition Universelle, après celles de Londres, Ne-York, Paris, Dijon et Besançon.

Sur la grande esplanade de Metz, 3 pavillons sont alors érigés, celui du centre est dédié à l’industrie, les 2 autres se tournant eux vers la machinerie, les beaux arts et la musique. À côté viennent s’ajouter les grandes serres qui accueillent le concours d’horticulture. Bâties sur les plan du ferronnier messin Pantz, elles regroupent une soixantaine d’exposants présentant des plantes inédites en Europe (des plantes tropicales notamment), mais aussi des meubles de jardin, des outils agricoles innovants et des nouvelles techniques de greffes.

Après l’Exposition Universelles, les serres (faites de matériaux locaux comme l’acier, le verre, la brique et le calcaire de Jaumont [le même que celui utilisé pour la Cathédrale]), seront plusieurs fois transférées avant de trouver leur place définitive sur le lieu de l’actuel jardin botanique en 1882.

Aujourd’hui de nombreux travaux (rénovation des verrières, amélioration du système de chauffage et d’arrosage,  et bientôt un espace d’accueil et surtout un accès facilité aux personnes à mobilité réduite) ont été réalisés et ce en grande partie grâce au mécénat et à la Fondation du patrimoine. Lors de ma visite, seule l’une des 6 chapelles n’était pas accessible au public…

Trêve de blablas, place à la balade.

L’entrée

L’orangerie

À droite de la chapelle centrale en entrant, celle-ci sert à l’occasion d’espace d’accueil et d’animation. Peut être bien ma salle préférée. Ce que j’ai apprécié aussi, c’est qu’il n’y ait plus de petites perruches en cage… Les seuls êtres vivants que vous pourrez désormais trouver dans de petites cages (ouvertes qui plus est) sont de belles orchidées 😉

La serre tropicale

Elle succède à l’orangerie. On y trouve des plantes grasses, des agaves, quelques cactus comme les fameux coussins de belle-mère et des euphorbes comme l’épine du Christ que je trouve toujours aussi jolie. Le jour de ma visite, le sisal était à l’honneur. J’ai découvert qu’il s’agissait d’une agave (et non toutes les agaves ne permettent pas la fabrication de sirop ! Ici ses feuilles très riches en fibres permettent de confectionner des cordages très résistants).

Ressortons de la serre tropicale.

Nouveau passage par l’orangerie puis par l’entrée qui donne accès sur sa gauche à deux nouvelles chapelles.

Serres équatoriales.

Le climat y est toujours très chaud, mais cette fois nous nous trouvons dans une ambiance nettement plus humide.

Dans la première serre, nous pouvons admirer quelques fougères arborescentes, de belles épiphytes (oups, j’ai oublié leur nom !), etc.

Dans la seconde serre équatoriale, les feuillages sont très denses. L’ensemble est très « touffu ». Je me dis qu’il doit être intéressant de revenir en période de floraison.

Et voilà, la balade est terminée. J’espère que la visite vous aura plu.

 

Infos pratiques

Si vous souhaitez vous rendre au jardin botanique de Metz, sachez qu’il se trouve à Montigny les Metz, non loin du stade St Symphorien…

→ 27 ter rue du Pont-à-Mousson 57950 Montigny-lès-Metz

Quant aux horaires, ils sont plus flous 😉

→ De 8h jusqu’à la tombée de la nuit !