Sans le savoir, je suis une fervente adepte du shinrin-yoku !

Mais qu’est-ce donc que cette drôle de chose ?

Effectivement, vu les consonances, il s’agit d’un « art » japonais.

Nul rapport en revanche avec l’ikebana, les origamis, les koinobori, ni même les sushis 😉

En fait shinrin-yoku signifie simplement « bain de forêt » et s’il y a bien une chose que j’aime, c’est aller me promener dans les forêts. Que ce soit au printemps pour guetter les premières fleurs ou en automne à la recherche des champignons qui couvrent les sous-bois.

Ce que je ne savais pas en revanche, c’est que cette « pratique » relaxante des balades en forêts portait un nom. Et même plusieurs en fait… Certains parlent aussi de « sylvothérapie » (en latin « sylva » signifie forêt) et se prêtent au « tree hugging« . Bon j’avoue, je ne vais pas jusqu’à enlacer les arbres lors de mes promenades !!

Plus simplement, je prête attention aux petits détails, j’aime observer les feuillages, chercher les premières fleurs ou les champignons de toutes sortes et plaisir encore plus grand guetter les petits animaux : écureuils sautant de branches en branches ou petits passereaux passant d’un arbre à l’autre. (Il y a quelques beaux pics épeiche aussi, mais je n’ai jamais réussi à en prendre de belles photos…). Je suis aussi, dans ces moments, particulièrement sensible aux odeurs de la végétation.

Il parait que les vertus relaxantes de cette « marche en conscience dans les bois » ont été démontrées, en particulier au niveau des défenses immunitaires, de la tension artérielle et de l’anxiété. Bonne nouvelle !

Bon là, on se dirige doucement vers l’hiver et les balades en forêt vont se faire moins fréquentes et surtout le vert de la végétation lui va bien finir par disparaître…

Heureusement il nous reste d’autres pratiques relaxantes et là je me dis qu’il est tout à fait l’heure d’un bon chocolat chaud !

Belle et bonne journée à vous.