Reading Time: 2 minutes

L’année 2019 est bientôt écoulée. C’est l’heure des bilans !

Le premier bilan, positif et même super positif, c’est que la fréquentation a bien grossi par ici.

  • Grosso modo 3800 vues la première année (en 6 mois) en 2016,
  • 20 000 de plus l’année suivante,
  • un peu plus de 42000 en 2018
  • et enfin près de 69000 cette année.

Sauf que je suis tout de même tristou. Le nombre de commentaires lui est en forte baisse…

Et j’ai même retiré un article qui a été un gros échec… J’ai voulu tenter d’organiser un concours avec des crochets (que je trouvais super mignons) et de la laine à gagner. Les jours passaient et pas une participation. La loose totale ! Bref, j’ai mis tout ça à la poubelle.

Pas de doute là-dessus, Hellocoton est une plateforme qui me manque énormément. Autant pour les blogs que j’aimais suivre (ça facilitait bien la vie) que pour la découverte de nouvelles blogueuses (et par pitié, ne me parlez pas « d’influenceuses » ; je me fiche bien de « l’influence », tout ce que je cherche ce sont des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt et qui partagent avec enthousiasme leurs idées !).

Alors aujourd’hui, que reste-t-il ?

Pour moi, il s’agit essentiellement d’Instagram et de Pinterest. Quand je vois une belle photo d’une création qui me plait, je cherche un lien dans le profil insta ou je regarde d’où vient l’image « épinglée ». Mais ça ressemble de plus en plus à de la consommation sur « catalogue ». C’est nettement moins réjouissant que ce qu’on a pu connaître sur la blogosphère il y a quelques années.

Du coup je me remets souvent en question par rapport à ce que j’attends du blog. Plus de vues ? « Seulement » partager mes petites créations ? Essayer de les faire davantage connaître ? (Avec le travail, il est sûr que le blog ne deviendra jamais boutique, les commandes restent très occasionnelles et très souvent par le bouche à oreille, pour des naissances ou des cadeaux d’anniversaire…) Je ne sais toujours pas bien quel est mon objectif final. Bon évidemment, j’ai envie de me faire plaisir et que le blog ne deviennent jamais ni une contrainte, ni une obligation, ni une source de stress ou de déception.

crédit photo : Photo by Anete Lūsiņa on Unsplash